Financer sa formation

Vous êtes ici

Cif

le cif - cdi

Le CIF CDI permet aux salariés d’un contrat à durée indéterminée (CDI) ayant travaillé 24 mois consécutifs ou non au cours des 5 dernières années dont 12 mois dans leur entreprise actuelle, de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.

 

Vous pouvez ainsi obtenir une autorisation d’absence d’1an pour suivre une formation à temps plein ou de 1 200 heures pour une formation à temps partiel. Pour cela, vous devez présenter une demande d’autorisation d’absence écrite à votre employeur au minimum 4 mois avant le début de la formation (2 mois pour les stages de moins de 6 mois). Si vous remplissez les conditions d’ouverture du droit au CIF, votre employeur dispose d’un délai de 30 jours pour donner sa réponse (il ne peut refuser définitivement une demande d’autorisation d’absence ; néanmoins il peut la reporter sur justification.

 

Vous pouvez également bénéficier d’une prise en charge financière totale ou partielle (coût de la formation, rémunération, déplacements, hébergement) en vous adressant au fonds de formation (FONGECIF, OPACIF) auprès duquel votre entreprise cotise. Chaque organisme définit ses propres règles et modalités de financement du CIF.

 

Pour plus d’informations : renseignez-vous auprès du FONGECIF ou OPACIF de votre région.

 

Le CIF-CDD

Le CIF CDD permet aux salariés d’un contrat à durée déterminée ayant travaillé 24 mois consécutifs ou non au cours des 5 dernières années dont 4 mois consécutifs ou non sous CDD au cours des 12 derniers mois de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.

 

L’action de formation choisie doit débuter au plus tard 12 mois après le terme du dernier CDD.

 

Si vous remplissez ces conditions, Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge financière totale ou partielle (coût de la formation, rémunération, déplacements, hébergement) par le fonds de formation de l’entreprise dans laquelle vous avez exécuté votre CDD.

 

NB : si votre employeur est d’accord, la formation peut également être suivie, en tout ou partie, avant le terme de votre contrat de travail.

 

Pour plus d’informations : renseignez-vous auprès du FONGECIF ou OPACIF de votre région.

 

Plan de formation

Les organismes privés et publics peuvent financer des actions de formation dans le cadre d’un plan de formation dont le contenu est laissé à leur initiative. Le plan de formation permet de financer les frais liés à la formation (coût de la formation, déplacements, hébergement) et de prendre en charge la rémunération du salarié (partiellement ou en totalité).


Pour savoir si votre projet peut être financé dans le cadre du plan de formation, adressez-vous au service des ressources humaines de votre entreprise ou administration, afin de présenter la formation envisagée (contenu, organisme, durée, programme) ; fournissez un devis.

 

 

CPF

Le compte personnel de formation (CPF) remplace le DIF (droit individuel à la formation) depuis le 1er janvier 2015.

 

Le CPF permet aux salariés en CDI ou en CDD de se constituer un crédit d’heures de formation de 150 h, capitalisables sur 7,5 ans, dont 24 h / an sur les 5 premières années (pour un temps complet). Les heures de DIF non utilisées au 31 décembre 2014 seront mobilisables pendant 5 ans dans le cadre du nouveau compte.

 

Le CPF finance les formations permettant d’acquérir une qualification figurant sur l’une des listes définies par les partenaires sociaux, les branches professionnelles, les Régions, les formations permettant d’acquérir un socle de connaissances, l’accompagnement à la VAE.

 

La formation peut se dérouler :
- en dehors de votre temps de travail : vous n’avez pas obligation d’obtenir l’accord de votre employeur ;
- pendant votre temps de travail : vous devez obtenir l’accord de votre employeur.

 

En savoir plus
 

 

NB : si vous êtes agent public, le dispositif DIF perdure, le dispositif CPF n’étant pas encore applicable dans la fonction publique.

 

 

 

Pour en savoir plus : Cliquez-ici ou cliquez-ici

 

Il est possible d’utiliser les heures de DIF acquises et non-utilisées dans 3 cas de figure :

Vous êtes en période de préavis

Vous pouvez demander à mobiliser votre CPF avant votre départ de l’entreprise. A défaut, votre employeur vous délivre un certificat de travail sur lequel figurent les informations suivantes :
- nombre d’heures acquises et non-utilisées
- somme à laquelle correspondent ces heures
- coordonnées de l’OPCA dont relève l’entreprise

 

Vous êtes demandeur d’emploi inscrit au Pôle Emploi

Vous devez faire part de votre projet de formation à votre conseiller Pôle Emploi et lui présenter votre certificat de travail. Le Pôle Emploi fait la demande d’utilisation de votre CPF auprès de l’organisme financeur de votre ancien employeur.

 

Vous êtes embauché(e) chez un nouvel employeur

Vous pouvez utiliser vos heures CPF en en faisant la demande auprès du service RH de votre nouvel employeur.

L’OPCA de cet employeur peut prendre en charge les frais de formation.

 

Période de professionnalisation

La période de professionnalisation a pour objet de favoriser le maintien dans l’emploi des salariés :
- en CDI
- en CDD d’insertion
- en CUI (contrat unique d’insertion)


Elle vous permet d’acquérir ou de renforcer vos compétences par l’obtention d’une qualification.
Elle peut être mise en œuvre à votre initiative ou à la demande de votre employeur.


Les actions de formation effectuées dans le cadre de la période de professionnalisation se déroulent en principe pendant le temps de travail. Elles peuvent toutefois également se dérouler, pour tout ou partie, en dehors du temps de travail.

 

Les frais de formation et la rémunération sont pris en charge par l’employeur.

 

En savoir plus

 

 

Contrat de professionnalisation

Il s’adresse aux :
- jeunes âgés de 16 à 25 ans afin de compléter leur formation initiale
- demandeurs d’emploi de 26 ans et plus inscrits à Pôle Emploi
- bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), de l’AAH (allocation adulte handicapé), de l’ASS (allocation de solidarité spécifique) ou d’un contrat unique d’insertion


Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail qui permet à son titulaire d’alterner des périodes d’activité professionnelle dans l’entreprise et des périodes de formation visant à l’obtention d’une certification ou d’un diplôme.  


Les personnes en contrat de professionnalisation ont un statut de salarié. Leur rémunération est calculée en fonction de l’âge et du niveau de formation : Elle ne peut être inférieure à 55 % du SMIC pour les bénéficiaires âgés de moins de 21 ans et à 70 % du SMIC pour les 21 ans et plus. Elle est égale à 100% du SMIC pour les plus de 26 ans.


Le coût de la formation est financé par l’OPCA de l’entreprise d’accueil..

Pour plus d’informations : fiche pratique du Ministère du travail, de l'emploi et de la santé

 

 

Déduction de vos revenus imposables

Les salariés qui ont choisi de déduire leurs frais professionnels réels de leur revenu imposable plutôt que d’appliquer l’abattement forfaitaire de 10% ont la possibilité d’y inclure les frais liés à un stage de formation.
 

Pour plus d’informations : adressez-vous à votre centre des impôts.

 

autres aides DIVERSES

Caisses de retraites

Certaines caisses de retraite complémentaires disposent d’un budget d’aide à la formation de leurs cotisants.


Pour plus d’informations : contactez votre caisse de retraite complémentaire afin de connaître les modalités d’attribution des aides existantes.

 

Contrat de sécurisation professionnelle (CSP)

Il concerne tous les salariés d’une entreprise de moins de 1 000 personnes visés par une procédure de licenciement économique.

 
Le CSP est proposé par l’employeur ; il peut durer jusqu’à douze mois afin de permettre un retour durable à l'emploi, si nécessaire à travers une formation qualifiante ou une reconversion professionnelle.


Le coût de la formation est pris en charge par l’employeur.


Le salarié perçoit une allocation de sécurisation professionnelle (ASP) et bénéficie d’un accompagnement renforcé vers l’emploi.

 

En savoir plus

 

L'aide individuelle à la formation (AIF)

L’AIF permet de financer tout ou partie du coût d’une formation dans le cadre d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) en complément d’un financement OPCA (AIF/CSP) ou du DIF portable (AIF+DIF).


L’aide, accordée sur décision du Directeur régional du Pôle Emploi, est comprise entre 1 500 € et 3 200 €.


Pour présenter votre demande :
Contactez votre conseiller Pôle Emploi afin de remplir un formulaire de demande d’AIF et déposer celui-ci auprès du Pôle Emploi 15 jours avant le début de la formation.


Pour plus d’informations, contactez votre conseiller Pôle Emploi.

 


Indemnisations chômage  : demande de maintien

Si vous percevez une indemnisation chômage, vous devez demander son maintien pendant l’action de formation envisagée.  


Votre allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) deviendra alors allocation de recherche d’emploi formation (AREF) et vous êtes dispensé(e) de recherche active d’emploi le temps de la formation.


Pour plus d’informations, contactez votre conseiller Pôle Emploi.

 


AGEPI : aide à la garde d’enfants

Les bénéficiaires des minima sociaux (RSA, RMI, ASS, API, AAH, ATA) ou les demandeurs d’emploi parents isolés d’enfants de moins de 10 ans, peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’une aide à la garde d’enfants pour parents isolés (AGEPI).


L’aide est un montant forfaitaire de 400 €.


Pour plus d’informations, contactez votre conseiller Pôle Emploi.

 

Aides du Conseil Régional de Bretagne


Le chèque formation

Le chèque formation est une aide individuelle qui permet de financer une partie des frais liés à une formation diplômante ou qualifiante longue (maximum 3 ans).


Il s’adresse aux :
- personnes âgées de 18 à 26 ans, issues du système scolaire depuis plus d’un an, inscrites au Pôle Emploi
- demandeurs d’emploi inscrits au Pôle Emploi justifiant de 2 ans d’activité professionnelle (8 trimestres de cotisations sociales)
- personnes de moins de 26 ans dont la qualification est inadaptée au marché du travail.


Le demandeur doit justifier d’une résidence en Bretagne depuis au moins 6 mois à la date d’entrée en formation.
Le montant de l’aide est de 75% du coût pédagogique dans la limite de 3 050 €. Les heures de CPF (compte personnel de formation, dispositif remplaçant le DIF au 1er janvier 2015) devront être mobilisées en complément de l’aide de la Région.


Les demandeurs d’emploi non indemnisés peuvent également demander à bénéficier d’un agrément de rémunération pour les formations à temps plein (30 heures par semaine minimum).


Pour présenter votre demande :
- votre projet de formation doit être validé par votre conseiller Pôle Emploi
- votre dossier complet doit être déposé au Conseil Régional au plus tôt et avant le début de la formation.  

Nous vous conseillons de vous renseigner au plus tôt


Pour plus d’informations et retirer le dossier :
- Point Région le plus proche de chez vous :
  • Rennes - tél. : 02 23 20 42 50
  • Saint-Brieuc - tél. : 02 96 77 02 80
  • Vannes - tél. : 02 97 68 15 74
  • Brest - tél. : 02 98 33 18 20


- Conseil régional de Bretagne
  direction de la formation professionnelle continue et de l’apprentissage
  283 av. du Général Patton - CS 21101 - 35711 RENNES CEDEX 7
   tél. : 02 99 27 14 87


Le chèque force

Le chèque force est une aide individuelle qui permet de financer une partie des frais liés à une formation dont la durée varie entre 20 et 150 heures, en présentiel.


Il s’adresse aux :
- personnes âgées de 18 à 26 ans, issues du système scolaire depuis plus d’un an, inscrites au Pôle Emploi
- demandeurs d’emploi de plus de 26 ans, inscrits au Pôle Emploi
- jeunes en emploi d’avenir


La participation maximale de la Région s’élève à 10 € par heure de formation, plafonnée à 1 200 €. Pour les personnes bénéficiant d’une reconnaissance de travailleur handicapé, la durée maximum est portée à 200 heures et le montant maximum s’élève à 2 000 €.


L’aide porte uniquement sur le coût de la formation et ne donne pas lieu à rémunération du stagiaire par la Région.


Pour présenter votre demande :
- votre projet de formation doit être validé par l’un des organismes suivants : Pôle Emploi, Missions Locales, Cap Emploi (travailleurs handicapés), Conseils généraux (bénéficiaires du RSA)
- vous devez vous adresser à l’organisme de formation de votre choix pour faire établir un devis, en conformité avec les critères de l’aide. L’organisme de formation fournira ensuite au Conseil Régional de Bretagne un dossier complet (devis, fiche de prescription, lettre de motivation et CV du demandeur)


Nous vous conseillons de vous renseigner au plus tôt.  


Pour plus d’informations et retirer le dossier :
- Point Région le plus proche de chez vous :
  • Rennes - tél. : 02 23 20 42 50
  • Saint-Brieuc - tél. : 02 96 77 02 80
  • Vannes - tél. : 02 97 68 15 74
  • Brest - tél. : 02 98 33 18 20


- Conseil régional de Bretagne
  direction de la formation professionnelle continue et de l’apprentissage
  283 av. du Général Patton - CS 21101 - 35711 RENNES CEDEX 7
   tél. : 02 99 27 14 87