Histoire

Vous êtes ici

 

Les dates clés de l'alliance centralesupélec

L'École Centrale Paris et Supélec coopèrent de longue date. Leur collaboration, initialement limitée au concours commun, s’est progressivement étendue au cours des années pour couvrir aujourd’hui de nombreux domaines d’enseignement ou de recherche.

1967

Supélec, Sup Optique, Centrale Lyon et Centrale Paris signent une convention pour organiser à partir de 1968, le « Service du concours à épreuves écrites communes». Le concours commun Centrale-Supelec est né, rejoint depuis par plusieurs autres écoles, parmi lesquelles les autres Ecoles Centrales de Nantes, Lille puis celle de Marseille.

1989

Centrale Paris fonde le réseau TIME (Top Industrial Managers for Europe); Supelec l'a rapidement rejoint et s’y implique fortement.

2005

Des réalisations communes

Depuis 2005, l’École Centrale Paris et Supélec ont régulièrement mis en place des coopérations nouvelles, renforçant leur communauté existante.

Signature d’un accord-cadre de coopération, notamment dans les domaine de la recherche et des relations industrielles.

2006

Signature d’un accord entre Centrale Paris / Supélec et Schlumberger pour la création d’un centre d’expertise commun. Premier du genre, cet accord prévoyait la mise en place d’équipes mixtes, composées de chercheurs, issus de Schlumberger, de Supélec et de Centrale Paris.

Création, avec le CNRS, d’un Groupement d’Intérêt Scientifique appelé C3S (Centrale Supélec Sciences des Systèmes).
Ce GIS vise à développer des concepts, des méthodes et des techniques pour concevoir, produire, optimiser, mettre en œuvre ou gérer efficacement des systèmes qui deviennent de plus en plus complexes.

Mise en place par les 2 Écoles d’un partenariat académique avec l’ESCP-EAP concrétisant leur volonté commune d’ouverture sur les thématiques scientifiques et sur le management en contexte international, cet accord portait essentiellement sur trois axes : des échanges d’étudiants, des doubles diplômes et des collaborations en recherche.

2007

un accroissement significatif des collaborations

Statut de membre fondateur du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRES) UniverSud Paris de l’entité Centrale Paris-supélec, affirmant ainsi leur volonté de s’impliquer pleinement dans les activités du PRES.

2008

Centrale Paris rejoint Supélec dans deux des RTRA d’Île-de-France, Digitéo et le Triangle de la Physique.

Création d’un Master international dédié à l’ingéniérie nucléaire, en partenariat avec Paris XI, Paris Tech et le CEA et soutenu par de grands groupes industriels français tels que EDF, Suez ou Areva.

2009

Création d’une option de 3e année commune dans le domaine de l’énergie.
Soutenue par de nombreux partenaires industriels, elle compte aujourd’hui plus de 100 étudiants des deux établissements.

Création d’un Groupement d’Intérêt Économique, GIE « Centrale Paris & Supélec », destiné à faciliter la valorisation de leur recherche commune.

Création du Collège des Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes (CSIS), en partenariat avec l’ENS Cachan et l’Université Paris XI Orsay;

Création de la 1ère chaire commune « Sciences des Systèmes et défis énergétiques », soutenue par EDF. Depuis, 4 autres chaires communes seront mises en place.

2010

Mise en place d’un double-diplôme avec l’université Paris-Sud 11

Premier contrat du GIE avec General Electric, portant sur les aspects de visualisation d’images médicales.

Premier forum étudiants entreprises commun Centrale-Supélec, rassemblant près de 200 entreprises et 3000 étudiants.

2011

Création de la marque CentraleSupélec

Le directeur des études de Supélec devient directeur des études par interim de Centrale Paris.

Les écoles sont 2 partenaires essentiels et complémentaires des projets de laboratoires d’Excellence (Labex) et Equipex, et jouent
un rôle décisif dans l’obtention du label « IDEX »

2012

Choix du projet architectural et urbain de l’agence OMA pour la future École CentraleSupélec à Saclay

Centrale Paris et Supélec remportent 2 nouveaux Labex, dans le cadre de l’Université de Paris-Saclay. Les 2 écoles participent aujourd’hui à cinq LABEX, deux EQUIPEX et deux IRT, SystemX à Saclay et B-com à Rennes.